La « Fête de mai », version allégée

Après une année creuse en 2009, la « Fête de Mai » revient du 13 au 15 mai à Gesves pour une édition « light » mais toujours dédiée au land art.

La « Fête de mai », version allégée
11293917 ©© EDA

Les bénévoles de la « Fête de Mai » remettent le pied à l'étrier après de longs mois d'incertitude et une année 2009 privée de son rendez-vous printanier dédié au land art . « Nous n'avons rien organisé l'an passé car nous étions toujours emberlificotés dans les procédures judiciaires, explique Greta Debois, porte-parole de l'équipe. Mais cette fois nous en sommes sortis, et nous revenons avec un événement dont le but est de dire que nous sommes toujours là et que nous relançons l'activité. » On rappellera brièvement qu'en 2006 l'ASBL avait été sujette à de fortes dissensions internes. Celles-ci l'avaient poussée devant le tribunal civil où était réclamée la mise en liquidation judiciaire. L'ASBL a pu être sauvée et des éditions de la « Fête de mai » ont pu avoir lieu en 2007 et 2008. Cependant, de lourdes dettes ont finalement poussé l'assemblée générale à voter la mise en liquidation volontaire de l'association. Cette procédure a été menée à terme en janvier dernier.

« On repart aujourd'hui sur des bases neuves et solides, indique Greta Debois. Bon, il faut être honnête et reconnaître que ces aventures judiciaires ont fatigué pas mal de gens dans le comité. Mais une trentaine d'anciens membres restent motivés. Ils sont rejoints par de nouvelles personnes, du sang neuf qui est le bienvenu... Nous sommes toujours pour le moment en association de fait, mais nous devrons écrire un nouveau projet et constituer une nouvelle ASBL si nous voulons décrocher à nouveau des subsides . La Communauté française continue à croire en nous. » Le programme de cette édition 2010 baptisée « Murmures en mai » est certes modeste, mais les bénévoles promettent de revenir l'an prochain avec quelque chose de plus ambitieux. « Notre objectif est de regarnir les boucles de promenade au rythme de trois ou quatre oeuvres par an, réalisées comme avant par des artistes internationaux après appel à projets », dit Greta Debois.A. Deb.