Un seul responsable de la mortalité ?

L’utilisation abusive des pesticides n’est pas seule responsable de la mortalité. Une thèse qui ne plaît pas à tout le monde…

E. H.
Un seul responsable de la mortalité ?
Chemical Safety ©Tyler Olson – Fotolia

A-t-on été un peu vite en besogne en condamnant l'agriculture et son utilisation de pesticides? Si on entend les experts mondiaux, rassemblés hier lors d'un colloque scientifique à l'Agro-bio tech de Gembloux (ULg), il serait faux de n'aborder que cet aspect pour justifier la mortalité des abeilles. «Les véritables causes sont liées à deux problèmes, estime Éric Haubruge, vice-recteur. Les apiculteurs sont soumis à des agents invisibles. Ils ne comprennent pas ce qui se passe dans leurs ruches. C'est lié aux pesticides, aux virus, aux parasites. La communication entre les différentes communautés est capitale. En Belgique, sur 10 000 apiculteurs, seuls 3 000 sont officiellement enregistrés. Deux tiers sont donc livrés à eux-mêmes.»

Pour accéder à cet article, veuillez vous connecter au réseau internet.
Vous êtes hors-ligne
Connexion rétablie...