Plus qu’une marche de santé

La pluie n’arrête pas le pèlerin encore moins l’amateur de breuvage brassé par les trappistes et des paysages gedinnois. La 4e édition de la marche de la Trappiste a été du même tonneau que les précédentes: il y a eu affluence «Accueillir la grande foule, ce n’est pas possible.

P.W.
Plus qu’une marche de santé
La trappiste sert la bonne cause: celle des réfugiés maliens au Burkina. ©ÉdA – 40212947460

Nous sommes une petite structure. Pour assumer la marche, près de 70 bénévoles sont sur le terrain», explique Bob Henrot, un organisateur.

Pour accéder à cet article, veuillez vous connecter au réseau internet.