L’édito mayoral choque

L’opposition n’a pas été tendre avec le bulletin d’information communale, BIC. Des mots très durs ont été utilisés à l’encontre de l’éditorial écrit par le bourgmestre. Celui-ci revenait sur une question qui lui avait été posée publiquement pendant un débat électoral : le pourquoi de la délocalisation du challenge Laboureur. Pendant la campagne, on aurait laissé sous-entendre que derrière ceci se trouvait la main de l’autorité communale. Une réponse devait donc être donnée. Elle l’a été, en n’omettant pas de rappeler quelques aspects rugueux de la campagne.

P.H.

Le ton utilisé par celui qui a pris la plume n’a pas été apprécié par l’opposition. Clairement, on a reproché au bourgmestre Massinon de faire de la propagande à travers le bulletin.

Pour accéder à cet article, veuillez vous connecter au réseau internet.