Une chaudière provisoire

Si la recherche de l’origine de l’incendie est une priorité, Xylowatt mène d’autres tâches de front. On a notamment effectué la vidange des fluides qui se trouvent sur le site et sécurisé le tout. Expertises et assurances sont désormais en cours, on pense à l’avenir. « Le projet doit se poursuivre. Laissez-nous du temps », a demandé un représentant de Xylowatt. Pour avoir une idée de ce qui se profile, on a annoncé qu’il faudra près d’un an pour remettre l’unité de production en route. Ce délai débutera après les périodes consacrées aux experts, aux assureurs et à l’appel d’offre. On assure que l’outil sera rapidement en état de fonctionner de façon efficace. Il disposera ainsi des dernières mises à jour.

P.H.

Qu’est-ce qui va être récupéré de l’installation qui a flambé ? Pour l’heure, il est trop tôt pour répondre. On a assuré qu’aucun risque ne serait pris.

Pour accéder à cet article, veuillez vous connecter au réseau internet.