Un incendie,et après ?

Alors que la reconstruction est envisagée, certains pensent déjà à l’après. Pour le bourgmestre Vincent Massinon, une commission devrait être mise sur pied afin de décider du moment où la commune deviendrait maître de l’outil. La commission devrait définir les critères et les performances de l’installation. Jusqu’à présent, la commune n’a payé aucune maintenance de l’outil. Les seules dépenses réalisées sont relatives aux achats de plaquettes. En retour, la commune peut bénéficier de la chaleur et des certificats verts.