L’étang de Floriffoux à découvert : on a abattu une vingtaine d'aulnes inondés puis privés d'eau

Cela n’a pas échappé aux promeneurs et pêcheurs du coin, les abords du premier bassin de la noue de Floriffoux se sont considérablement transformés. Une vingtaine d’aulnes ont été abattus.

A.Se.

À deux pas de la route nationale de Floreffe et de son pont, entre prés et Sambre, la noue (ou l’étang de pêche) de Floriffoux, c’est un peu la classe verte de l’école qui la surplombe.

Pour accéder à cet article, veuillez vous connecter au réseau internet.
Vous êtes hors-ligne
Connexion rétablie...