Floreffe : l’été indien des glaces italiennes chez Battista (vidéo)

Depuis la brocante de la Pentecôte, le bistrot Chez Battista propose, entre les cafés et les bières, 35 parfums de glaces. Initiative de Rudy, fils de la patronne.

Il n’y a plus de saison, mais celle de la crème glacée s’offre un joli sursis. Dimanche, à l’heure du goûter, les saveurs sucrées de Chez Battista en font fondre plus d’un. Une ou plusieurs boules, sur un cornet, dans un petit pot ou sur une gaufrette ? L’assemblage miracle dépend des goûts du client "qui reste le roi ", sourit Rudy derrière le comptoir. Celui-ci a surgi, au mois de juin, prolongeant le café de sa maman, Claudia, et mettant à profit les deux ans de formation de chef d’entreprise-glacier que Rudy avait suivis à l’IFAPME de Perwez, en 2016.

Pour accéder à cet article, veuillez vous connecter au réseau internet.
Vous êtes hors-ligne
Connexion rétablie...