Ozark Henry, gentleman sur scène et en dehors

En festival, il est toujours question de vedettes. Mais il y a une frontière infranchissable entre elles et le public. Pas à Esperanzah!, où, c’est bien connu, les murs et les frontières, on n’aime pas. Et quand Ozark Henry est de la partie, on fait exploser le capital générosité et disponibilité.

Bertrand Lani
Ozark Henry, gentleman sur scène et en dehors
Ozark Henry à Esperanzah, admiré et admiratif. Au contact de ses fans et avant le concert. ©Jean-Pol SEDRAN

+ A LIRE AUSSI | Esperanzah!: 35 000 festivaliers choyés, respectés et respectueux