Un pactole annuel pour les commerçants

Les commerçants floreffois en profitent pour remplir les caisses pendant les trois jours d’Esperanzah. Au contraire des stocks, rapidement vides…

Jérémy DIEUDONNE
Un pactole annuel pour les commerçants
L a pizzéria Sylvana décuple ses vente s par rapport à un weekend normal pendant le festival. ©ÉdA – Florent Marot

+ A LIRE AUSSI | Une autre manière de vivre le festival… Comme chez soi

Pour accéder à cet article, veuillez vous connecter au réseau internet.