La grâce et la trempe des femmes

Après une année 2016 où les «vieux» brillaient par leur présence, les femmes pourraient bien donner le «la» à l’édition 2017.

Alexis Seny
La grâce et la trempe des femmes
Yeux dans les yeux avec son public, Imany s’est employée à faire passer son engagement, celui de Mandela aussi. ©ÉdA – Florent Marot

+ A LIRE AUSSI | Esperanzah! Les festivaliers ont terminé complètement «soul»