Le musée de la gendarmerie rouvre

La brigade de gendarmerie de 1918 n’a pas changé. Les dépendances sont intactes. Des passionnés y ont installé un musée. Il rouvre ce 6 avril.

Dominique LAMBRECHTS
Le musée de la gendarmerie rouvre
Musée de la gendarmerie ©EdA

Face à la gare de Floreffe, se dresse l'ancienne brigade de gendarmerie. Le bâtiment a été investi par Alain Roman, Jacques Nolard et d'autres passionnés. Ils y ont installé leur musée, le Centre historique inter-police. À l'intérieur des murs, on trouve des képis, des procès-verbaux, des photos d'archive ou encore des uniformes. Ancien policier dans la zone Entre-Sambre-et-Meuse, Alain Roman a réuni des uniformes datant notamment du XIXe siècle. «Des costumes appartenant aux gendarmes, aux policiers, aux gardes champêtres. Nous avons voulu montrer l'évolution du métier de 1796, date de la création de la gendarmerie jusqu'à la réforme de la police en 2001.», raconte l'ancien gendarme.

Pour accéder à cet article, veuillez vous connecter au réseau internet.
Vous êtes hors-ligne
Connexion rétablie...