Fernelmont: 6 éoliennes en projet le long de l'E42

SPE veut étendre son parc éolien de Noville-les-Bois. Le projet est d'élever six nouvelles machines, de part et d'autre de l'E42, vers Daussoulx.

Samuel Husquin
Fernelmont: 6 éoliennes en projet le long de l'E42
10246019 ©© EDA

SPE veut tripler la capacité actuelle de son parc éolien de Noville-les-Bois (Fernelmont). L'annonce paraît impressionnante mais c'est une réalité arithmétique pure et simple : si le permis d'extension est accordé, on passerait ainsi de trois à neuf machines.

«Les six éoliennes auraient un gabarit similaire à celui des machines actuelles», assure Anne Grandjean, porte-parole de SPE. Les moulins novillois culminent à 139 mètres, pale comprise. Chaque machine produit 2,3 MégaWatts. «Avec 6,9 MégaWatts de production, en tout, cela fournit de l'énergie à 3500 foyers», comptabilise-t-on chez le numéro 2 belge du secteur énergétique.

Quelle silhouette auront les futures structures? «On n'est pas à un mètre près mais on garderait les mêmes hauteurs pour des raisons de cohérence et d'impact visuel», assure-t-on chez SPE.

Un potentiel venteux hesbignon attirant

Les six éoliennes seraient implantées de part et d'autre de l'E42, en direction de l'échangeur de Daussoulx. Ce sont donc principalement les villages de Marchovelette, Tillier ou encore Waret-la-Chaussée (Éghezée) qui seront concernés.

On sait que le potentiel venteux de cette zone du plateau hesbignon attire les promoteurs éoliens comme un magnet sur un frigo. «C'est assez logique que nous ayons un projet d'extension pour le parc existant. Mais pour une extension ou un nouveau projet, la procédure est la même», rappelle-t-on chez SPE.

Peu bavard, le géant énergétique dit vouloir réserver la primeur des infos aux riverains... Une réunion d'information devrait d'ailleurs bientôt se tenir. «Et là, on viendra avec les emplacements exacts des futures éoliennes. Il faut aller vers les gens avec du concret, pas un projet flou», promet Anne Grandjean. «Nous sommes actuellement en discussion avec la commune pour le choix de la date.» Lors de cette réunion, l'auteur de la future étude d'incidence prendra également note des observations et interrogations de chacun des participants. «C'est une obligation légale : il faudra retrouver les réponses à ces questions dans l'étude d'incidence.» Par ailleurs, SPE assure que le projet pourra encore être modulé en fonction des conclusions de cette même étude.Pour tout projet éolien, on avance bien souvent sur des sables mouvants. Et comme les vents se font de plus en plus contraires ...