Donnez du rythme à la fête

La Fête des arts, c'est pour bientôt, à Leuze. Mais avant, on y propose une formation pour ceux qui voudraient l'animer à coups de percus.

Michaël LESENT
Donnez du rythme à la fête
11485927 ©© Com

Encore quelques fois dormir et Leuze se réveillera pour fêter les arts et tout particulièrement le quatrième : la musique. Le samedi 19 juin dès midi, les locaux et jardins du Centre culturel local (CCL) se laisseront ainsi envahir par les notes et les mélomanes. L'occasion d'écouter gratuitement ( !) une kyrielle d'ensembles musicaux. Au programme : les fanfares de Pipaix-Leuze, de Thieulain et de Tourpes, la chorale des Baladins du choeur, mais aussi les élèves des ateliers de guitare, d'accordéon et de piano du CCL. Quelques expos seront aussi de la partie. Et pour clôturer la journée, on retrouvera le rockabilly bien dépoussiéré des Rockin' & Drinkin' Guys.

« Les Rockin' ne sont peut-être que trois, mais ils font un max de bruit », glissent les membres du groupe comme pour annoncer la couleur. Et tant qu'à parler de bruit, avant la prestation de ce trio tournaisien, le public pourra vibrer sur les rythmes originaux et endiablés de Percu-récup'. Sur scène : un artiste percussionniste de nature et... tous ceux qui souhaitent le rejoindre.

Et pour cause, le Centre culturel et quelques alliés (l'ONG Néré, Les Infatigables de Ouagadougou et le Théâtre Croquemitaine) proposent à qui le souhaite de venir jouer des percussions en public. Et comme donner un spectacle ne s'improvise pas, une courte formation est prévue.

« Elle est ouverte à tous les amateurs de rythmes dès l'âge de 12 ans, précise-t-on au CCL. Les participants pourront apprendre à faire sonner leur outil musical ainsi que quelques rythmiques de base. » Pour former tout ce petit monde au sens du rythme, qui de mieux qu'un artiste tout droit venu d'Afrique ? On retrouvera donc Mahamadi Guira, un Burkinabé spécialisé dans l'art de la percussion avec des instruments hors du commun. De passage en Belgique, il nous fait le plaisir de se poser chez nous.

« En Afrique, il va à la rencontre des gamins des rues avec qui il crée de petits orchestres de quartiers. Avec son groupe, Les Infatigables, il se produit un peu partout et a même fait danser 35 000 personnes dans le stade de Ouagadougou. Dans ses mains, cuillères, bouteilles et autres bouts de bois sonnent et résonnent tels de véritables instruments de musique ! » Ainsi, les participants sont invités à ramener leurs instruments de percussion, du djembé à n'importe quel objet, pour autant qu'il fasse du bruit. La formation sera l'occasion de métisser les rythmes traditionnels du Burkina et les sonorités contemporaines. Trois rencontres sont prévues : le samedi 12 juin au matin, à l'hôtel de ville (Tour St-Pierre) et le samedi 19, dans la matinée, puis en fin de journée. Ce dernier rendez-vous consistant en la représentation publique dans le cadre de la fête des Arts.

Infos et inscriptions pour la formation Percu-récup' : Centre culturel au 069 66 24 67. PAF : 8 ?.