Dinant: un coup de tesson de bouteille en pleine poitrine

Prison ferme pour l’auteur d’une tentative de meurtre commise à l’aide d’un tesson de bouteille, dans le centre de Dinant.

S.M.
L’homme avait déjà été condamné pour autre agression, déjà commise dans le centre de Dinant.
L’homme avait déjà été condamné pour autre agression, déjà commise dans le centre de Dinant. ©maison du tourisme de la Haute Meuse 

Le 22 mai 2022, un homme a reçu deux coups de tesson de bouteille, en plein après-midi, dans le centre de Dinant. Un coup l’a atteint à la main gauche, sectionnant au passage un tendon. Un second au thorax, à quelques centimètres du cœur. Une plaie profonde, de 7cm de long et de 3cm de large a été constatée.

L’auteur des faits, poursuivi pour tentative d’homicide, a écopé ce mardi matin de quatre ans de prison devant le tribunal correctionnel de Dinant. Bien que contestée par la défense qui demandait une requalification en coups et blessures volontaires, la tentative d’homicide a été déclarée établie par le tribunal. Ce dernier se base notamment sur la nature de l’arme utilisée, la dimension des plaies et la zone visée. En portant de tels coups dans une zone vitale, le prévenu a accepté qu’il pouvait en résulter la mort de la victime. Celle-ci n’a été touchée “qu’à” deux reprises. Mais le bilan aurait pu être plus lourd si elle n’avait pas réussi à esquiver d’autres coups.

Les faits ont été entièrement filmés par les caméras de surveillance de la Ville de Dinant. Ils s’étaient produits en deux temps. Une première altercation a eu lieu entre les deux individus, rue Grande. La seconde, un peu plus loin, quelques instants plus tard. Le prévenu venait de s’emparer d’une bouteille de bière dans un night-shop avec laquelle il est revenu à la charge. “Je me suis saisi du cadenas de vélo que j’avais dans mon sac banane pour me protéger, ce qui a cassé la bouteille”, déclarait la victime lors de la précédente audience. La suite, avec le tesson de bouteille, est connue.

Précisons que l’auteur des faits se trouvait en état de récidive. Il avait déjà été condamné en avril 2020 à 40 mois avec sursis probatoire pour avoir mis un coup de couteau dans l’abdomen d’un autre individu, le 27 octobre 2019, en plein après-midi dans un appartement du centre de Dinant.

La victime, qui était par ailleurs poursuivie pour la détention d’une arme prohibée, à savoir la chaîne de vélo, a bénéficié de la suspension simple du prononcé.

Vous êtes hors-ligne
Connexion rétablie...