Dinant: un trentenaire met un coup de boule à un ado

La victime a eu le nez fracturé après le coup. Constitué partie civile, il sollicite une expertise médicale.

S.M.
 Les faits se sont produits à proximité de la gare.
Les faits se sont produits à proximité de la gare. ©ÉdA – 50121738082 

Douze mois de prison ont été requis jeudi par le parquet de Namur devant le tribunal correctionnel de Dinant à l’encontre d’un homme né en 1986 et poursuivi pour avoir mis un coup de tête à un mineur de 17 ans, le 12 juin 2019 à Dinant. "Surpris par le freinage d’un véhicule devant moi, je me suis arrêté sur un passage pour piétons à l’approche d’un rond-point, à proximité de la gare de Dinant. J’ai accéléré pour dégager le passage alors que ce jeune homme allait traverser. Je me suis excusé mais il a quand même tapé dans ma voiture", explique le prévenu.

Mécontent de ce coup, ce dernier a fait demi-tour, s’est parqué sur le trottoir et est venu au contact du mineur. "Je voulais des explications. Il m’a tenu les mains, je lui ai demandé à plusieurs reprises de les lâcher ce qu’il n’a pas fait. J’ai alors mis ce coup de tête."

La victime, qui reconnaît avoir “toqué” au carreau du véhicule dans le but d’avertir de sa présence et non d’abîmer, a subi une fracture du nez et 10 jours d’incapacité. "Il y a ensuite eu des complications après l’intervention chirurgicale qui ont nécessité une nouvelle hospitalisation. Aujourd’hui encore, il souffre de troubles nasaux et d’une déformation esthétique", plaide la partie civile qui demande une expertise médicale. Sans avocat, le prévenu sollicite une peine de travail. Le jugement est attendu le 12 janvier.

Vous êtes hors-ligne
Connexion rétablie...