Dinant : ça a ramé en séance publique pour voter la nouvelle taxe « kayaks »

Il a fallu revoter la taxe " kayaks ". Et plus à huis clos, c’était illégal. Confrontation en public, cette fois.

EMMANUEL WILPUTTE
 Olivier Pitance se trouvait dans le public, avec des employés de sa société de location de kayaks. Ils sont tous repartis fâchés.
Olivier Pitance se trouvait dans le public, avec des employés de sa société de location de kayaks. Ils sont tous repartis fâchés. ©Photo News

"Je m’interroge sur la volonté du collège par rapport à une entreprise qui se bouge et qui emploie du personnel. C’est honteux". Dixit Niels Adnet, conseiller de l’opposition. Son intervention est ponctuée par des applaudissements dans le public. Ceux du patron de Dinant Évasion Olivier Pitance et d’employés de ce dernier venus assister aux débats de ce lundi soir.

Pour accéder à cet article, veuillez vous connecter au réseau internet.
Vous êtes hors-ligne
Connexion rétablie...