Pour la comptable, c’était tout bénéfice

Poursuivie pour vols et abus de confiance, la dame bénéficie d’une suspension du prononcé durant 3 ans. C’est au civil que cela chiffre.

Catherine Dethine

Dix ans à améliorer ses fins de mois: c’est ce que l’on reproche à une secrétaire qui avait repris la comptabilité d’une petite société dans la vallée de la Meuse. Elle aurait empoché 83 000€. En substance, elle aurait tardé à rembourser un prêt de 35 000€ contracté auprès de son patron et arrondi ses fins de mois en se versant des suppléments (le parquet parle de 100 à 200€ par mois). Une largesse qu’elle se serait octroyée entre 2007 (année où elle a repris le poste de comptable) et 2016.