Qui en veut aux vitraux de l’église de Bouvignes?

Dimanche, peu avant la messe, l’équipe du révérend père a constaté avec consternation le vandalisme gratuit de huit vitraux. Les réparer coûtera 6 000€.

M. M.

Dimanche matin, quand la sacristine est arrivée pour préparer la messe dominicale à l'église St-Lambert, de Bouvignes, elle a constaté qu'on avait vandalisé des vitraux. Huit, au total, situé à l'arrière du bâtiment, le long des anciennes fortifications de la ville médiévale d'autrefois. Les vandales les auraient escaladées à un endroit peu visible des voisins "puis auraient frappé les vitraux à coups de pied", pense le desservant de la paroisse, le R.P. Jean-Baptiste, père Prémontré de l'abbaye de Leffe.