L’héritage familial réglé par le feu à Rochefort: "Il a préféré que tout le monde perde tout".

Le dernier habitant du logis familial aurait eu peur de se retrouver à la rue. Pour avoir mis le feu, il risque d’être condamné par défaut à 40 mois de prison.

Catherine Dethine
L’héritage familial réglé par le feu à Rochefort: "Il a préféré que tout le monde perde tout".
«Il a préféré que tout le monde perde tout». ©ÉdA – 502940214

Il est environ 4 h 15 du matin ce 17 juillet 2019 lorsque les pompiers de la zone Dinaphi sont appelés rue d’Alost, à Rochefort, non loin de l’arsenal. Lorsqu’ils arrivent, deux maisons localisées dans une impasse sont la proie d’un violent incendie. À un point tel que les hommes du feu doivent faire appel à leurs collègues de Marche et de Beauraing. En vain. Les bâtiments sont détruits. Un incendie qualifié dès le départ de suspect et qui fait craindre le pire: au moment des faits, une personne (âgée d’une cinquantaine d’années) y vit.