"L’objectif? Aller aux JO en 2028"

Employé par la fédération, Kevin Vervaeke connaît bien Baptiste Rolin. "Dans sa génération, ils sont deux joueurs à un très bon niveau, confirme celui qui occupe le poste d’entraîneur, de formateur et de coordinateur.

L.M.

Baptiste a été repéré assez jeune. Nous avons des structures de détection pour les U11, U13 et U15. Baptiste tape dans le volant depuis qu'il est gamin. On a tout de suite vu qu'il avait un potentiel très élevé. Il était super-créatif dans ce qu'il faisait, même parfois un peu trop. Mais, au niveau technique, il manquait de contrôle. Lui, il voulait jouer, mais il ne faisait pas spécialement attention au fait de se développer techniquement."

Petit à petit, celui qui est affilié au club de Ciney a étoffé son jeu. "Il est devenu plus complet, confie Kevin Vervaeke. Il est rentré au centre de formation, avec des entraînements quotidiens. Et il a progressé sur ses points faibles. Au niveau de la vitesse et de l'explosivité, il est déjà très fort. Mais il lui reste une marge de progression importante sur la technique et la tactique. L'intensité qu'il met et les intentions dans son jeu sont encore trop gentilles. Il manque un peu d'agressivité. Finalement, il devrait retrouver un peu la créativité qui l'accompagnait plus jeune. Jusqu'où peut-il aller? L'objectif de la fédération est simple : nous visons une qualification aux JO de 2028 à Los Angeles."