40 mois (avec sursis) pour le père devenu dealer parce qu’endetté

Endetté suite à la prise en charge du handicap d’un de ses enfants, le père avait vu dans la vente de stupéfiants sa seule planche de salut.

R.P.

Le tribunal correctionnel de Dinant a condamné un père de famille de Chapelle-lez-Herlaimont et son épouse à respectivement 40 et 30 mois de prison, assortis d’un sursis simple de cinq ans, pour trafic de stupéfiants. Leur fils, dont le rôle s’était révélé très marginal, écope d’une peine de probation autonome de deux ans.