Tribunal correctionnel de Dinant| 400 appels par jour: va falloir décrocher

156 appels un jour, 80 un autre, 400 en cette journée de juillet 2019, 805 en 15 jours. Des chiffres à donner le tournis, qui résument le harcèlement dont cette quadragénaire originaire de Florennes s’est rendue coupable durant plus de trois ans.

R.P.
Tribunal correctionnel de Dinant| 400 appels par jour: va falloir décrocher
La dame voulait avoir des nouvelles des enfants. Plutôt cent fois qu’une. ©Kirill - stock.adobe.com

La victime? Son ex-époux, à qui elle a été mariée durant 17 ans et avec qui elle devait partager la garde des enfants. «Je voulais avoir de leurs nouvelles», confiait-elle à l'audience. «Et vu qu'il ne décrochait pas, vous rappeliez sans cesse. Vous trouvez ça normal?», questionnait le président Hauquier lors de l'instruction d'audience.