Pas touche au grisbi!

Le dealer, se croyant victime d’un vol, a rossé le fuyard. Lequel a eu un tendon de l’avant-bras sectionné à la suite d’un coup de couteau.

Pas touche au grisbi!
Les enquêteurs ont notamment découvert une balance de précision chez l’agresseur. ©Paolo Bernardotti – stock.adobe.com
R. P.

Le 17 mai 2015, Kévin rentre à son domicile d'Yvoir après une soirée passée à Natoye lorsqu'il entend du bruit. «J'ai aperçu la victime qui tentait de s'échapper par l'escalier extérieur». Croyant être confrontés à un voleur, lui et son cousin rattrapent le fuyard. «Nous voulions juste lui faire peur» explique Kévin. Sauf que les coups se suivent comme en atteste le visage tuméfié de la victime. À un moment, Kévin sort un couteau de cuisine avec lequel son opposant aura un tendon de l'avant-bras sectionné. «Libérée, la victime se verra remettre un essuie de cuisine pour s'en faire un garrot dans l'attente de rejoindre l'hôpital» précise le ministère public.