Réduction du nombre de kayaks à Dinant et Houyet: deux poids, deux mesures, selon l’exploitant

Plus aucun kayak sur la Lesse, pour cause de manque d’eau. Et quand ça reprendra, ce sera à moitié. Le loueur fulmine.

Emmanuel Wilputte
Réduction du nombre de kayaks à Dinant et Houyet: deux poids, deux mesures, selon l’exploitant
Kayaks sous haute surveillance, tandis que c’est la foire à «Walzin plage». La comparaison faite par l’exploitant des kayaks… Ce mercredi midi, le parking (interdit) se remplissait rapidement. ©ÉdA – Jean-Pol SEDRAN

Olivier Pitance ne décolère pas, depuis la publication d'un double arrêté de police, pris simultanément à Houyet et à Dinant, le 31 juillet. Il lui interdit, jusqu'à la fin du mois d'août, de mettre plus de 60 embarcations à l'eau par demi-heure, au départ de Gendron. De toute façon, pour l'instant, on en est à zéro kayak sur la rivière. Le jour même de la décision des bourgmestres Hélène Lebrun et Axel Tixhon, prise pour des raisons sanitaires (le conseil national de sécurité ayant mis en garde contre les rassemblements), la Lesse était fermée à la navigation pour cause de manque d'eau. Mais sur ce plan, un peu de pluie et ça pourrait repartir, note le patron de Dinant Évasion: «Il faut un débit minimal d'1,5 m3 par seconde, on est à 1,3».