Petite déception pour les Wild Bikers

L’école de VTT des Wild Bikers organisait pour la première fois un run and bike, à Dinant. Habitué des randonnées VTT, Francis Bastien, sur qui repose les organisations des «Wild», a opté pour un run and bike.

A.G.
Petite déception pour les Wild Bikers
Seulement sept équipes se sont présentées le long de la Meuse. ©ÉdA – 301113226286

«Lorsque j’organisais la randonnée, j’avais jusqu’à 200 kilomètres de parcours à flécher, tout seul. C’était un peu lourd. Nous avons donc décidé de choisir une autre discipline, dans le but d’avoir un peu moins de boulot. Mais malheureusement, nous n’avons pas eu le succès escompté.»