Un cap abordé dans la modernisation

Un quart de siècle : c’est le joli cap que franchira, ce week-end, le plus ancien des tournois concoctés par le cercle Bessemans depuis sa création, en 1983. Et, si cet anniversaire ne donnera pas lieu à un cérémonial particulier, la qualité de ce tournoi international suffit amplement à marquer le coup. «On avait déjà donné un cachet particulier à la 20e édition du Grand Prix de Wallonie, en septembre 2011, précise Bérangère Lahaut, la secrétaire du club. Ici, on poursuit surtout la modernisation de nos épreuves, via l’installation dans la salle, grâce à un de nos sponsors, d’un écran d’un mètre de diamètre, qui affichera tous les résultats en temps réel.»

M.B.
Un cap abordé dans la modernisation
escrime dinant ©ÉdA – 10666206822

Au vu des inscriptions déjà rentrées, les pistes installées dans le hall sportif du collège Bellevue de Dinant ne risquent pas de connaître une quelconque désaffection. Et ce, malgré l'absence des cadets appelés sur le circuit européen, à Bratislava (dont l'Yvoirien du cercle mosan, Georges Fromont). Et même si le nombre de catégories reprises au programme a été légèrement réduit. «Le respect des horaires, avec des compétitions se tenant en 4h30 maximum, reste notre leitmotiv, confie Maître Bessemans. Il faut penser aux gens qui travaillent le lendemain, y compris parmi les bénévoles qui viennent nous aider à démonter toutes les installations. C'est aussi pour cette raison qu'on a reprogrammé les seniors le samedi. Cela répond d'ailleurs aux souhaits de la majorité d'entre eux.»