Les fêtes seront tristounettes

On ne peut pas baisser les bras, répète Mme Perot, présidente de la Guilde (l’une des deux associations de commerçants).

M.M.

«Les temps sont difficiles pour tout le monde, nous devons montrer que nous voulons lutter pour notre survie, nous sommes réellement en danger et nous ne pouvons pas rester longtemps ainsi. Nous voulons rendre une image positive de Dinant».