Mal barrés pour la mobilité

Le cercle de réflexion « Prospect 15 » se penche régulièrement sur les problèmes de mobilité. Constat : la bagnole est encore reine en zone rurale. Pourtant…

Mal barrés pour la mobilité
mobilité ©EdA

André Elleboudt anime «Prospect 15», un cercle de réflexion auquel participent (assidûment, peu ou pas du tout, selon les cas) les autorités des quinze communes que compte l'arrondissement de Dinant. Ces dernières années, un sujet revient régulièrement sur la table: la mobilité en zone rurale ou semi-rurale. Il y a des problèmes de ce côté, et ils ne font que commencer, nous dit le coordinateur de Prospect 15, avec ce constat: «Certains bourgmestres sont sur la même longueur d'ondes que moi, pour d'autres, le combat de la mobilité semble perdu en zone rurale. Moi, je plaide pour une action commune, il faut constituer une masse critique pour se faire entendre, il faut recréer une mobilité, non pas pour désenclaver une région, mais pour désenclaver les habitants d'une région. Or, je note qu'au niveau de la réflexion politique sur le sujet, on en reste trop à des poncifs, sans approfondir les thématiques».