La famille s’agrandit à Chevetogne

Vendredi soir, les Coccinelles de Chevetogne ont profité de leur jogging pour dévoiler le visage qu’elles afficheront cette saison en première provinciale.

Maximilien Lavis
 Chevetogne était à pied d’œuvre pour aider à l’organisation du jogging des Coccinelles, un événement bichonné par Pascal Henrot, qui en a fini avec le foot mais pas avec la course.
Chevetogne était à pied d’œuvre pour aider à l’organisation du jogging des Coccinelles, un événement bichonné par Pascal Henrot, qui en a fini avec le foot mais pas avec la course. ©ÉdA – Max Lavis

À Chevetogne, ce sont d’abord les joueurs qui ont la main durant le mercato de l’intersaison. Y compris en ce qui concerne leur coach. Cet été, ils ont évidemment donné leur aval à une prolongation de Michel Godefroid en tant que T1. Un entraîneur à la fois heureux d’entamer une nouvelle saison sur le banc des Coccinelles et satisfait de celle qu’il a conduite lors du défunt championnat. " Je n’avais jamais entraîné en P1 et je suis très content d’avoir pu le faire dans un club de village comme Chevetogne , confie-t-il. Cette saison, on continue dans cette idée de club familial, avec des jeunes de la région pour pérenniser l’équipe à cet échelon. "