Altercation dans un commerce: elle craignait que son amie… change de marraine

Une dame s’en est prise à la vendeuse d’un magasin de vêtements.

S.M.

La victime réclamait 2000 € pour les coups reçus qui ont occasionné trois jours d’incapacité de travail et pour la mauvaise image du commerce tandis que le parquet requérait huit mois de prison par défaut, en l’absence de la prévenue. Une peine de six mois a finalement été prononcée par le tribunal correctionnel. Un jugement qui devrait faire l’objet d’une opposition dans les prochaines semaines. La prévenue viendra alors s’expliquer sur les faits commis devant le tribunal, si le motif de son absence lors de la précédente audience est jugé valable par la présidente.