Spectacle de la désolation à Beauraing: toitures arrachées, hall sportif par terre, 17 blessés

Il est 2h du matin lorsque nous arrivons sur place. Pour constater l’ampleur des dégâts. La scène est apocalyptique. Au Chemin Nicaise (qui longe l’Institut Notre-Dame du Sacré-Coeur), les toitures des maisons sont arrachées. Sur la rue gisent des câbles électriques et autres tôles dispersées. Un peu plus loin, une caravane a volé en éclat. Un évier trône sur le tas de débris.

Aurélie Moreau

Rue de l’Aubépine, c’est le désastre. La scène semble sortie tout droit d’un film de guerre. Rares sont les maisons qui ont conservé leur toit. La façade d’une habitation s’écroule devant nos yeux. Les poteaux électriques sont pliés en trois, en quatre. Les arbres sont arrachés. De la tôle traine partout.