À leur aise ou pas, petit succès sur les courses annexes

Il n’y a que 166 traileurs qui ont pris les départs des distances parallèles au Dernier Homme Debout, samedi et dimanche.

A.G.
À leur aise ou pas, petit succès sur les courses annexes
Des épreuves un peu plus «relax» mais peu fréquentées. ©ÉdA – Amandine Gilson

Parallèlement à l’épreuve du Dernier Homme Debout, des courses plus traditionnelles et des distances moins extravagantes sont proposées. Samedi soir, les traileurs ont la possibilité de parcourir 15 bornes en version nocturne. Le lendemain, dès 8 h 30, place au Trail à s’naise, de 15 kilomètres, ou au Trail un peu moins à s’naise, et ses 30 kilomètres.