La famille Delguste en pleine forme à Andenne

Martin Delguste a été impérial sur les 10 bornes, avec un chrono en 30.14., soit un 19,85 km/h de moyenne. "Je gagne, oui, mais j’ai été obligé d’y mettre le prix.

M. M.
La famille Delguste en pleine forme à Andenne
Sophie Delguste a été la meilleure dame sur la plus longue distance. ©ÉdA – 501788878983

Avec le copain Dorian, qui n’arrive qu’à une bonne poignée de secondes derrière moi, c’est toujours le même scénario: une fois c’est lui, une fois c’est moi. Et bien ce vendredi, c’était moi. Les gars, qui se sont retrouvés devant avec moi, ne sont pas des manchots. C’est au fil des tours qu’on peut juger de l’état de forme de certains. Et comment profiter des moments creux de ces messieurs. Sur ce parcours, ce sont surtout les relances qui font mal. Mais je tiens à féliciter les ouvreurs. Ils ont fait le ménage devant nous sans jamais nous gêner ni nous perturber. Merci les gars. De temps en temps, avec les 5 bornes à nos côtés, nous avons dû slalomer, mais sans incidence sur le résultat final. Une belle course dans une ambiance géniale".

Sur la même distance, sa sœur, Sophie Delguste, a été aussi convaincante. "Et oui, je suis la frangine à Martin. Pour vaincre, j'ai mis les petits plats dans les grands. J'ai été recherchée une Emma très entreprenante. Pour y arriver, j'ai adopté un bon rythme sans pour autant me mettre, à certains moments, dans le rouge. C'est le danger! Il faut plutôt être patiente et prendre le temps. Ce qui est formidable ici, c'est que les trottoirs des rues sont occupés par des fans qui ne cessent de vous encourager. Comme je suis plutôt "triathlon", j'ai d'autres cordes à mon arc, comme la natation et le vélo. Mais c'est tout de même sur cette discipline que j'excelle".

À noter également les bonnes performances de Didier Antoine et de Vincent Del Forno. Sans oublier celles de Cyril Houtart et de Luca Mommart sur les 5 kilomètres.