Paloma Sermon-Daï: «J’ai réappris à connaître mon frère»

Dans «Petit Samedi», Paloma Sermon-Daï pose, par le biais de son frère, un autre regard sur la toxicomanie.

Michaël Degré
Paloma Sermon-Daï: «J’ai réappris à connaître mon frère»
Le documentaire de la Namuroise Paloma Sermont-Daï est construit autour de la relation entre Damien et sa mère. ©Michigan Films / WIP / Take Five / Dérives

C'est l'un de ces films dont les ailes avaient été coupées, brutalement, par la refermeture des salles de cinéma, à l'automne dernier. À la différence près que Petit Samedi n'est pas Godzilla, et que le documentaire de Paloma Sermon-Daï est une œuvre fragile, qui aurait pu ne pas s'en remettre: «On était déçus, se souvient la jeune réalisatrice. On avait connu un beau début de… vague avec ce film, puis tout s'est arrêté, et on était tristes de ne pas pouvoir partager cette expérience alors que tant de rencontres étaient déjà prévues. »