«Toute la série nous prend de haut»

La pièce n’est donc pas finie, ni pour les joueurs de Didier Prinsen, ni pour ceux de Pierre Baudelet d’ailleurs qui, avec deux succès en quinze matches, n’en mènent pas large.

P.Gs

«Toute la série nous prend de haut mais, aussi bien contre Beez que contre Morlanwelz, nous avons montré que nous nous battons et que nous ne lâchons rien, précise le pivot andennais, Quentin Forget. Désormais, nous affichons un autre visage, celui d'une équipe en confiance, déterminée et les effets se font ressentir. La mentalité est en train de changer.»