Faulx avec du caractère

L’apprentissage du basket senior est loin d’être facile pour les jeunes Andennais. Face à l’équipe expérimentée de Faulx, ils en ont fait de nouveau les frais (60-76) mais ils ont vendu chèrement leur peau.

J. Ma.

«Un adversaire plus physique et expérimenté que nous, il faut l’empêcher de jouer placé sur demi-terrain, déclare le coach des Oursons, Romain Paulus. C’est pour cela qu’il faut que nous développions une grosse pression défensive pour chiper des ballons. Nous avons toujours eu neuf ou dix points d’écart mais, dans le dernier quart-temps, nous payons nos efforts et craquons un peu.»

Pour accéder à cet article, veuillez vous connecter au réseau internet.