Elvis Black Stars, force doberman

Après un premier album qui les avait fait connaitre un peu partout en Belgique, les rockeurs d’Elvis Black Stars reviennent avec un EP.

Alexis Seny

«Ça fait du bien d'être dehors!», un cri du cœur lancé par Damien, le batteur. En cette journée ensoleillée et en terrasse, les Elvis Black Stars profitent de l'été. Il faut dire que le temps des festivals est revenu et qu'ils ne se sont pas privés de bouter le feu sur chaque scène sur lesquelles ils étaient annoncés: lors des nuits Botanique à Bruxelles, mais aussi lors des Ardentes ou au Baudet'stival. «Ce n'est que l'échauffement », prévient déjà Arnaud, «nouveau» guitariste du groupe. Pas de doute, deux ans et demi après leur premier album, le groupe andennais réveille la bête. Et quelle bête: un doberman qui s'affiche fièrement sur la pochette du nouvel EP des Oursons. Augustin, le chanteur, explique: «Le doberman, c'est un peu notre groupe dans le sens où ce chien est très noble tout en pouvant être très rageur. Un peu comme notre musique. On joue sur le double sens. »