Dinant: il porte des coups de couteau à huitre à son beau-père

Le beau-fils et le beau-père en sont plusieurs fois venus aux mains lors de soirées alcoolisées.

S.R.
 Il a utilisé cette arme peu commune pour s’en prendre à son beau-père
Il a utilisé cette arme peu commune pour s’en prendre à son beau-père ©alco81 – stock.adobe.com 

Axel, 25 ans, a écopé d’une peine de trois ans de prison devant la cour d’appel de Liège pour avoir commis une tentative de meurtre sur son beau-père à Dinant le 15 décembre 2017. Le soir des faits, les intéressés avaient bu beaucoup d’alcool. Selon l’enquête, il n’était pas rare qu’Axel en vienne aux mains avec le compagnon de sa mère, un homme qui a pratiquement le même âge que lui. Ce jour-là, avait lieu une réunion de famille où des enfants étaient présents. L’alcool coulait à flots. Vers 22 heures, une bagarre a éclaté entre Axel et son beau-père.

Axel, étant en état d’ébriété, a cherché noise aux occupants de l’appartement. Il a lancé du mobilier par les fenêtres. Il s’en est physiquement pris à son beau-père en criant qu’il allait le planter. Il l’a fortement mordu au doigt. Il lui a ensuite porté plusieurs coups de couteau à huîtres et, de rage, a lancé un petit vélo dans la lunette arrière de la voiture de celui-ci ! Un jet qui a brisé la vitre. La victime, touchée de quatre coups au thorax et au foie, a dû être transférée au CHU de Namur.

Axel n’a pas nié avoir commis les faits. Il a expliqué qu’il s’était comporté de la sorte parce qu’il avait exagérément bu du whisky. Une substance qui le rendrait nerveux selon ses dires. Axel a fait un mois de détention préventive. Il a ensuite été libéré sous conditions. Il a respecté les conditions qui lui avaient été imposées.

Mauvaise fréquentation

En instance, le tribunal correctionnel a estimé que le délai raisonnable avait été dépassé. Le magistrat a accordé au prévenu une simple déclaration de culpabilité. Une décision qui n’est pas en adéquation avec la gravité des faits, estime le parquet général.

L’avocate du prévenu a estimé que le beau-père avait eu une très mauvaise influence sur son client. Pour preuve, ils ont tous les deux été condamnés peu après pour avoir commis des faits délictueux ensemble ! “C’était son mauvais génie, a plaidé l’avocate. Depuis, il s’est dissocié de lui. Il a aujourd’hui une vie clean.”

La cour a tenu compte de ce jugement qui condamnait Axel à deux ans de prison avec sursis, mais a estimé qu’une peine complémentaire d’un an de prison avec sursis pour le surplus de la durée de la détention préventive était nécessaire à une juste répression.

Vous êtes hors-ligne
Connexion rétablie...