Namur : la der du procureur Vincent Macq avant de filer droit vers Mons

La cérémonie des vœux du palais de justice de Namur de ce mercredi était la dernière du procureur du Roi Vincent Macq. Il ne connaîtra donc pas le confort des nouvelles infrastructures en construction.

Bertrand LANI
 Vincent Macq, Christian De Valkeneer et Pierre Marissiaux se sont adonnés au traditionnel exercice de la formulation des vœux face à tous les acteurs de la justice namuroise.
Vincent Macq, Christian De Valkeneer et Pierre Marissiaux se sont adonnés au traditionnel exercice de la formulation des vœux face à tous les acteurs de la justice namuroise. ©ÉdA – Florent Marot 

La justice namuroise est à un tournant de son histoire. C’est ce qu’ont rappelé, tour à tour, les têtes de pont du tribunal à l’occasion de la cérémonie des vœux de circonstance. En point de mire, il y a le déménagement attendu de longue date dans un nouveau bâtiment au coin de la rue Général Michel et du boulevard Cauchy. Un chantier qui va bon train et qui laisse entrevoir un déménagement des équipes dans une bonne année, a évoqué le président du tribunal de première instance de Namur, Christian De Valkeneer. Ce qui devrait permettre à tous les collaborateurs, ainsi qu’aux justiciables, d’enfin jouir d’infrastructures confortables. "J’ai la chance d’avoir un beau bureau. Tout le monde ne peut pas en dire autant", a rappelé le maître des lieux.

Pour accéder à cet article, veuillez vous connecter au réseau internet.
Vous êtes hors-ligne
Connexion rétablie...