Rochefort: des morceaux de porcelaine incrustés dans le visage après une altercation

Un homme est poursuivi pour s’en être pris à une dame qui venait récupérer des effets personnels, chez son voisin, le 3 août 2022.

s.m.

Le 3 août 2022, un Rochefortois d’une petite cinquantaine d’années s’en est pris à une dame qui venait récupérer des effets personnels, chez son voisin, alors en prison.

Il évoque la légitime défense, voire la provocation. Elle, dit avoir été agressée. "Nous avons eu un échange verbal. Puis, elle s’est avancée vers moi et a voulu me frapper avec son casque. Je me trouvais sur mon parking. J’ai reculé de quelques mètres tout en esquivant ses coups. Mais je me suis à un moment retrouvé coincé contre le mur. J’ai été contraint de lui faire un balayage", explique le prévenu.

Selon son avocat, les coups de casque ont cassé la tasse de café qu’il tenait en mains. "Les morceaux de porcelaine se sont éparpillés au sol. En tombant, le visage de la dame a touché le mur, puis le sol."

Voilà comment la défense explique le fait que des médecins ont extrait des morceaux de porcelaine du visage de la victime. Mais la version de cette dernière est différente. Le prévenu aurait sauté le muret qui sépare sa propriété de celle de son voisin chez qui elle se trouvait. Face à son agressivité, elle dit avoir agité son casque pour le faire reculer. Elle recevra tout de même la tasse de café au visage.

Le parquet de Namur relève les nombreux antécédents judiciaires du prévenu (21). Majoritairement pour des faits de roulage. Mais aussi deux correctionnels pour des vols, dont certains avec violence. Un an de prison est requis à son encontre. Jugement le 17 février.

Vous êtes hors-ligne
Connexion rétablie...