La Ville de Namur ira en justice contre les propriétaires de logements inoccupés

La taxe communale contre les propriétaires de logements inoccupés n’est en rien dissuasive. Le conseil communal de Namur examinera ce mardi soir, la possibilité de lancer une action en justice contre les intéressés.

Bertrand LANI
 À Namur, 416 dossiers concernant l’inoccupation d’un logement ont été ouverts ces deux dernières années.
À Namur, 416 dossiers concernant l’inoccupation d’un logement ont été ouverts ces deux dernières années. ©ÉdA – Florent Marot

L’inoccupation des logements est une forme d’injustice qui touche toutes les grandes villes. Namur ne fait pas exception. Alors que l’accès à un toit n’a jamais été aussi onéreux et que la précarité augmente, certains propriétaires laissent sciemment leurs biens en déshérence. "À Namur, on peut encore ajouter l’augmentation du nombre d’aînés. D’ici 2050, la population âgée de 65 ans et plus aura doublé, confie Philippe Noël (Écolo), échevin en charge du Logement. Le concept de noyau familial a lui aussi évolué, avec plus d’isolés, plus de familles monoparentales. Pour loger le même nombre de personnes, il faut aujourd’hui beaucoup plus de logements."

Pour accéder à cet article, veuillez vous connecter au réseau internet.
Vous êtes hors-ligne
Connexion rétablie...