Neutralité dans le bulletin communal de Sombreffe : le ministre Collignon rend sa décision

Marc Laloux avait pointé deux articles du bulletin communal qui pouvaient manquer de neutralité. Le Ministre lui donne en partie raison.

Thierry CRUCIFIX
 Le bulletin communal avait le droit d’écrire «notre curé Marius».
Le bulletin communal avait le droit d’écrire «notre curé Marius». ©ÉdA

L’affaire ne date pas d’hier. Elle concerne le bulletin communal de mai 2022 de la Commune de Sombreffe. Le Ministre Christophe Collignon a toutefois attendu les premiers jours de cette année pour rendre sa décision. Quelle était donc la raison qui avait poussé le conseiller communal DéFI Marc Laloux à introduire l’an dernier un recours auprès du Ministre ? En lisant le numéro 166 du bulletin communal, le conseiller de l’opposition avait été interpellé par deux articles qui, à son avis, bafouaient la neutralité religieuse en vigueur en Belgique pour la fonction publique. Si cette neutralité n’est pas explicitement mentionnée dans la Constitution, elle se déduit cependant aisément des articles 19 à 21 de cette même Constitution et elle a été confirmée par le Conseil d’État.

Pour accéder à cet article, veuillez vous connecter au réseau internet.
Vous êtes hors-ligne
Connexion rétablie...