« Gardons le contact » à Namur : le subside est coupé, pas le lien

Le dispositif d’écoute téléphonique pour les personnes âgées mis sur pied à l’échelon communal durant la pandémie est abandonné faute de financement. Les bénévoles souhaitent poursuivre en autonomie.

Bertrand LANI
 Une soixantaine de personnes isolées de plus de 65 ans ont souscrit au service d’écoute téléphonique lancé pendant le Covid.
Une soixantaine de personnes isolées de plus de 65 ans ont souscrit au service d’écoute téléphonique lancé pendant le Covid. ©fotolia

Il y aura bientôt 3 ans que les Belges ont été restreints dans leurs déplacements. Confinement, couvre-feu, télétravail, etc. Le Covid s’est abattu comme une chape de plomb sur un quotidien totalement coupé de son rassurant train-train. La peine risquait d’être double pour les personnes âgées isolées, et soudainement claquemurées. Pas à Namur où la Ville et le CPAS ont immédiatement réfléchi à un dispositif destiné à maintenir le lien.

Pour accéder à cet article, veuillez vous connecter au réseau internet.
Vous êtes hors-ligne
Connexion rétablie...