En poussière ou en fumée, ils ont disparu du paysage

À l’heure de dresser les sapins, le dernier mois de 2022 fut aussi l’occasion de faire table rase de certains édifices emblématiques.

A.Se.
En poussière ou en fumée, ils ont disparu du paysage
©Eda – Jean-Pol Sedran 

C’est sûr l’œuvre de l’Homme prend beaucoup plus de temps à être construite que défaite (même si les procédures et recours pour y arriver sont parfois longs). Quelques coups de bull, et patatra, tout tombe en gravats.

Pour accéder à cet article, veuillez vous connecter au réseau internet.
Vous êtes hors-ligne
Connexion rétablie...