Père d’accueil condamné pour faits de mœurs

L’homme qui a entretenu des relations avec des gens beaucoup plus jeunes que lui a estimé qu’il avait été mal jugé parce qu’il est homosexuel.

Sarah RASUJEW
 Le prévenu estime que la Cour n’aurait pas posé les mêmes questions s’il était hétérosexuel. Ce qu’elle n’a pas apprécié.
Le prévenu estime que la Cour n’aurait pas posé les mêmes questions s’il était hétérosexuel. Ce qu’elle n’a pas apprécié. ©Concept web Studio – Fotolia 

Un psychologue, éducateur, professeur et père d’accueil de la région de Namur a été condamné à huit mois de prison avec sursis probatoire de cinq ans et une interdiction professionnelle de dix ans par la Cour d’appel de Liège pour avoir commis des gestes déplacés sur un jeune garçon placé chez lui.

Pour accéder à cet article, veuillez vous connecter au réseau internet.
Vous êtes hors-ligne
Connexion rétablie...