Rétro 2022 en province de Namur: novembre

L'actu de novembre c'est: une bagarre mortelle au couteau entre deux jeunes de 18 ans, le passage d'écharpe mayorale entre père et fils à Hastière et, en vidéo, une habitante d'Houyet qui est faite "Juste parmi les Nations".

-

L'info: Esteban, 18 ans, tué d'un coup de couteau sur fond de rivalité amoureuse

Esteban Soltau Diaz a reçu un coup de couteau au cœur, mortel, dans une bagarre avec son rival amoureux.

Rétro 2022 en province de Namur: novembre
©ÉdA – Florent Marot 

Il est peu avant 18 h 30, le jeudi 17 novembre, quand un périmètre de sécurité fait de bâches blanches, s’installe à l’entrée de la galerie Wérenne, au coin de la rue de l’Inquiétude, non loin de la gare de Namur. La police est présente, en force, ainsi que les secours médicaux.

Les premières informations qui circulent évoquent une agression mortelle. Plus tard dans la soirée, le procureur du Roi de Namur, Vincent Macq, confirme: "Deux jeunes hommes se connaissant se sont donné rendez-vous sur les lieux visiblement pour régler un différend relatif à une rivalité amoureuse. Au cours d’une bagarre entre eux, un coup de couteau porté au thorax, en plein cœur, a été fatal." La victime, Esteban Soltau Diaz, avait 18 ans et était étudiant en 5e professionnelle, section hôtellerie, à l’Institut Ilon-Saint-Jacques. Quelques jours plus tôt, il aurait flirté avec la petite amie d’un autre jeune de son âge. Quelques heures après les faits, un suspect, Arthur F.,18 ans également, est interpellé à Andoy. Il est placé sous mandat d’arrêt. Dans ses premières auditions, le jeune homme ne conteste pas la matérialité des faits, mais il évoque un grand "trou noir" dans ses souvenirs des détails de la scène. Il reconnaît être venu sur place. Il n’aurait cependant pas eu la volonté de se battre et conteste l’intention homicide. Le 20 décembre, la chambre du conseil a prolongé son maintien en détention préventive pour un mois.

L’enquête se poursuit par ailleurs pour éclaircir les circonstances précises dans lesquels le coup de couteau a été porté. La bagarre entre les deux jeunes gens s’est déroulée devant plusieurs témoins et a été filmée par des caméras de surveillance. Une des questions importantes concerne la provenance du couteau. Arthur conteste être venu armé et certains témoins disent avoir vu l’arme tomber de la poche d’Esteban pendant la lutte. Ce pourrait être lui qui a emmené l’arme en venant au rendez-vous.


Les chiffres marquants

350: Le 15 novembre, le conseil communal de Namur vote un règlement punissant les commerces qui gaspillent l’énergie notamment en laissant les portes ouvertes hiver comme été. Montant des sanctions administratives encourues: jusqu’à 350 €.

10: À Charleroi, Paul Magnette fête ses dix ans de mayorat, "le mandat le plus dur et le plus charnel" selon lui. Pour la suite de sa carrière, il ne se prononce pas: "Tout reste à écrire, mais je sens de bonnes ondes pour 2024".


En bref

Bultot, de père en fils

Le 2 novembre, dans les colonnes de l’Avenir, Claude Bultot, bourgmestre d’Hastière depuis 25 ans, annonce qu’il démissionne à la fin du mois. Il cède l’écharpe mayorale à… son fils, Simon, 34 ans et second score de leur liste ayant emporté la majorité absolue en 2018.

Toujours dans l’Air Du Temps gastronomique

Le restaurant du chef Sang Hoon Degeimbre, "L’Air du Temps", à Liernu, garde la cote auprès du guide Gault&Millau: 19/20. Cela en fait, selon le guide, la deuxième meilleure table du pays, derrière un Anversois

Les Diables du Condroz Au Qatar

Vendredi 18: une dizaine de supporters condruziens des Diables Rouges, invités aux frais du pays organisateur s’envolent pour aller les voir jouer la Coupe du Monde au Qatar.

Accident mortel: 18 mois de prison ferme

Une peine de prison ferme prononcée au tribunal de police, c’est assez rare. Vincent, 44 ans, écope de 18 mois sans sursis pour un accident avec délit de fuite qui a causé la mort d’un motard sur la N90 à Jemeppe. Le jugement rendu le 25 novembre tient compte aussi de ses antécédents: 11 faits de roulage, avec ivresse au volant ou délit de fuite, parfois les deux.

10.000 amateurs de vin

Le premier week-end de novembre, le salon du vin de Floreffe qui se tient désormais à Spy, attire 10.000 visiteurs. Un succès.

un octogénaire renversé et tué

Vendredi 11, un octogénaire est renversé par un véhicule alors qu’il traverse l’avenue des Français à Tamines. Il meurt sur le coup.

Pas touche à l’IPP

Le 24 novembre le collège communal de Sambreville présente son budget 2023 et, comme depuis 15 ans, refuse d’augmenter l’IPP, qui est déjà élevé. Par les temps financiers difficiles qui courent ce n’est pas une non-info, mais au contraire un petit exploit.

Vis ma vie de policier

Démarche originale de la bourgmestre de Jemeppe, Stéphanie Thoron: elle passe une journée sur le terrain avec des policiers de sa zone (monocommunale) pour mieux appréhender leur réalité.


Les phrases marquantes

"Si rien ne change, il n’y aura plus de donnerie dans six mois." Malou Ravet, fondatrice et gérante de la donnerie jemeppoise, incapable de payer le loyer de 2000€ réclamé par le propriétaire du hangar qu’elle occupe.

"Il y a quelques années, les détenus dormaient au milieu des cafards. Il y avait aussi des rats." Un assistant pénitentiaire, à propos de la fin de 4 années de travaux à la prison de Namur qui était devenue totalement insalubre.


L'image

 Le 16 novembre, lors d’une reconstitution judiciaire, Gaëtan Legros rejoue la scène au cours de laquelle il a tiré sur Nico Becker, à Gembloux le 8 août 2022. La victime, âgée de 21 ans, est décédée. Le tireur, jeune trentenaire, est inculpé d’assassinat. Il explique son geste comme une réplique à des menaces proférées par Nico Becker à son encontre
Le 16 novembre, lors d’une reconstitution judiciaire, Gaëtan Legros rejoue la scène au cours de laquelle il a tiré sur Nico Becker, à Gembloux le 8 août 2022. La victime, âgée de 21 ans, est décédée. Le tireur, jeune trentenaire, est inculpé d’assassinat. Il explique son geste comme une réplique à des menaces proférées par Nico Becker à son encontre ©EdA - Florent Marot
Vous êtes hors-ligne
Connexion rétablie...