Zones de secours en province de Namur: tout ça pour ça

D’année en année, la Province met de plus en plus d’argent dans les zones de secours. Pour soulager les Communes… mais comme les coûts sont exponentiels, les limites du système sont déjà atteintes.

EMMANUEL WILPUTTE
 La dotation de la Province aux zones de secours augmente de 3 millions d’euros en 2023, mais cela ne change plus rien pour les Communes. En zone Nage, cela repart même à la hausse.
La dotation de la Province aux zones de secours augmente de 3 millions d’euros en 2023, mais cela ne change plus rien pour les Communes. En zone Nage, cela repart même à la hausse. ©ÉdA – 21116074533 

Dans l’une des trois zones de secours que compte le territoire provincial, Dinaphi (comme Dinant-Philippeville), c’est également le cas pour le ressort de Nage (Namur-Gembloux) et Val de Sambre, les pompiers ne vont pas coûter moins cher en 2023 aux Communes qu’en 2022. Dans la zone Nage ça sera même nettement plus cher.

Pour accéder à cet article, veuillez vous connecter au réseau internet.
Vous êtes hors-ligne
Connexion rétablie...