Une mainmise du clergé, jusque dans la vie intime de sa maman

Après la dernière apparition, Andrée Degeimbre, la maman de Christian Van den Steen, continuera à se rendre au sanctuaire chaque jour à 18h30, par tous les temps, pour prier, "dire le chapelet ". " Je l’ai accompagnée jusqu’à mes 12 ans. Elle était nature, vive, brute de décoffrage, mais à la fois discrète et extrêmement profonde. Elle a été d’une fidélité …". Sa présence, et celle des autres "voyants" n’a pas toujours été souhaitée par le clergé. "  Il a un jour convoqué les cinq enfants pour leur dire: “Désormais, vous rentrerez dans l’ombre " Sous entendu, c’est nous qui reprenons la main.” On a mis les enfants sous cloche, ils devenaient gênants. À Beauraing, d’ailleurs, on n’a jamais insisté sur eux. Ce n’est pas comme à Lourdes où tout le monde connaît Bernadette Soubirou s. "

A.M.

Aujourd’hui encore, cette histoire le travaille. Avec une voisine, Michèle Desmet, il est en train d’éplucher 4000 lettres envoyées à sa maman et à sa tante, de fin 1932 jusqu’à la guerre. "Les gens racontent leurs malheurs, demandent qu’on prie pour eux, demandent pour les rencontrer." Des lettres auxquelles sa mère et sa tante ont toujours répondu. Parmi ces missives, il en épingle une datée de juin 1936 qu’il juge "épouvantable", qui montre la mentalité d’un "certain clergé un peu mêle-tout qui croyait avoir autorité". Une lettre adressée à sa maman, alors âgée de 17 ans, par un vicaire de l’époque. "Elle courtisait un peu. Et ça ne plaisait pas". Extraits choisis : "Je n’admets pas les relations que tu entretenais en cachette pour des motifs sots et qui auraient pu te mettre dans une situation très grave (...) Je n’admets pas ta négligence à m’avertir (...) Tu comprendras ainsi la dure décision que j’ai jugé bon de t’imposer (...)" Et d’avancer quelques conseils à la jeune femme : "Ne jamais se plaindre (...), vivre dans l’ennui continuel par amour pour Dieu (...)". Finalement, Andrée Degeimbre se mariera (comme les autres voyants), "mais il ne fallait pas que cela se voie. Ce sera un mariage sur le côté, à 7 h 30 du matin", confie son fils Christian.

Pour accéder à cet article, veuillez vous connecter au réseau internet.
Vous êtes hors-ligne
Connexion rétablie...