« On aimerait retrouver cette apparence de jardin »

90 ans plus tard, un vaste projet de rénovation du jardin des apparitions, qui n’en est plus vraiment un, est dans les cartons. Et il était temps. De nombreux pèlerins ont été victimes de chutes à cause des dalles scabreuses. Quant au béton, notamment du podium et de la crypte Saint-Jean, il tombe en miettes. L’ensemble va être abattu.

Aurélie Moreau
 D’après l’abbé Stéphane Décisier, il y a une réelle volonté de moderniser les choses, que ce soit au niveau du site ou des mentalités.
D’après l’abbé Stéphane Décisier, il y a une réelle volonté de moderniser les choses, que ce soit au niveau du site ou des mentalités. ©ÉdA – 60379665302

Depuis plusieurs années, le site des apparitions a triste mine. "Un projet de rénovation du jardin a été lancé en 2019, confie Stéphane Décisier, vice-recteur fraîchement nommé des sanctuaires, et membre de l’équipe de réflexion du projet. Au départ, il était juste prévu une rénovation du dallage car plusieurs personnes ont été victimes de chutes. Par la suite, on s’est rendu compte qu’il y avait des fissures dans le sol de la sacristie et en dessous de l’autel de plusieurs tonnes situé sur le podium, derrière la statue de la Vierge. Des morceaux de béton sont même tombés dans la crypte Saint-Jean, sous le podium". Une étude a alors été menée sur l’état des constructions en béton imaginées à l’époque par l’architecte Roger Bastin. "On a fait venir un expert. On est allé avec des caméras dans les auvents, on a inspecté l’ensemble du site. On a constaté que le béton se désagrège partout . Les structures menacent de s’effondrer." Pour éviter l’accident, l’accès à la sacristie, au podium et à la crypte Saint-Jean a été barré en juin 2020.

Pour accéder à cet article, veuillez vous connecter au réseau internet.
Vous êtes hors-ligne
Connexion rétablie...